Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Défiscalisation : que prévoit la Loi Girardin ?

La réduction d'impôt ou la loi Girardin concerne la défiscalisation des investissements immobiliers ou locatifs en outre-mer. Il existe trois types d'investissements, tous subordonnés, à la condition que le bien soit affecté à votre résidence principale ou à la résidence principale de votre locataire, pendant au moins 5 ans.

Les trois types d'investissements

Trois types d'investissements réalisés en outre-mer sont susceptibles d'ouvrir droit à une réduction d'impôt. Les territoires concernés sont : - Les DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte depuis 2011). - La Nouvelle-Calédonie, les iles Wallis et Futuna, la Polynésie française, St Martin, St Barthélémy, les terres australes et antarctiques françaises, St Pierre et Miquelon. Les investissements sont : - L'achat ou la construction d'un logement neuf. - La souscription au capital d'une société de construction de logements neufs en outre-mer. - La réhabilitation d'un logement, donc les travaux réalisés à partir du 21/07/2003 dans un logement achevé depuis plus de 40 ans, et à ceux réalisés à partir du 27/05/2009 pour un logement achevé depuis plus de 20 ans. Tous ces investissements sont soumis à la condition que le bien soit affecté soit à votre résidence principale, ou donné en location non-meublée à usage de résidence principale du locataire, pendant au moins 5 ans à la date de son achèvement, de son acquisition ou après les travaux de réhabilitation.

Le calcul de réduction d'impôt

La réduction est calculée sur le prix de revient du logement. Le prix de souscription des parts ou d'actions ou sur le coût des travaux est déduit des aides reçues et ajouté de vos frais accessoires. La base est toutefois limitée à un plafond égal à 2247€ HT par m2, pour les investissements réalisés en 2010. La base de calcul de la réduction d'impôt est étalée sur 5 ans à raison de 20% par année. Elle est étalée sur 10 ans pour les logements acquis ou construits à partir du 21/07/2003. Le taux de la réduction d'impôt est égal : - À 25% pour l'acquisition et la construction d'un logement affecté à votre résidence principale et pour les travaux de réhabilitation. - À 40% pour le secteur locatif. - À 50% pour le secteur locatif intermédiaire où le locataire ne doit pas dépasser un plafond de ressources pour un loyer lui aussi plafonné. La réduction s'impute sur l'impôt de la première année de détention. Elle continue à s'imputer sur les 4 ou 9 années suivantes selon votre investissement.

Le non-respect des engagements

Si vous ne respectez pas vos engagements, la réduction sera remise en cause, sauf si le non-respect est lié au décès, à l'invalidité, au licenciement du contribuable ou de son conjoint ou pour cause d'expropriation.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Tout savoir sur le contrat Madelin (informations utiles)

Tout savoir sur le contrat Madelin (informations utiles)

La loi Madelin, loi n° 94-126 du 16/02/1994, permet aux commerçants, aux artisans, aux professionnels indépendants ou libéraux, et aux gérants de société, de se constituer une retraite complémentaire tout en pouvant déduire les cotisations de ces contrats Madelin, de leur revenu imposable. La déduction fiscale est limitée selon le contrat choisi, le contrat retraite ou le contrat prévoyance.
Comment fonctionne le chèque emploi service et dans quels cas l'utiliser ?

Comment fonctionne le chèque emploi service et dans quels cas l'utiliser ?

Mis en place en janvier 2006, le Chèque Emploi Service Universel, appelé CESU, est dédié à l'ensemble des services à la personne. Il s'adresse aux particuliers qui font appel à une aide à domicile, et se présente comme un moyen de paiement. Il leur permet de rémunérer légalement la personne employée, tout en leur facilitant les démarches financières et administratives, et de bénéficier d'une réduction d'impôts de 50% sur les sommes versées. Voici ce qu'il faut savoir sur son utilisation.
La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

Le terme "philatéliste" désigne une personne dont la passion est de collectionner les timbres-poste. Evidemment, chaque collectionneur est amené, un jour ou l'autre, à se demander à combien sa collection pourrait être estimée. Ce travail peut se faire à la maison, ou bien avec les conseils d'un expert ou d'un marchand de timbres.