Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment toucher le chômage après une démission ? (conseils pratiques)

Une démission n'ouvre pas droit aux allocations chômage. Il n'en reste pas moins capital de s'inscrire à Pôle Emploi. Au bout de quatre mois, votre situation pourra être réévaluée.

Inscrivez-vous rapidement à Pôle Emploi

En respectant bien vos obligations de demandeur d'emploi, vous pourrez une indemnité pendant 24 mois si vous avez choisi de démissionner et vous ne touchez pas de prestations Assedic. L'ouverture des droits au chômage est en effet soumise à une rupture involontaire du contrat de travail (licenciement, fin de CDD ou de mission d'intérim par exemple). Démission et chômage ne sont donc pas cumulables. Pôle Emploi admet néanmoins quelques dérogations, en cas de "démission pour motif légitime". Ces motifs sont soumis à l'appréciation de l'administration, mais il s'agit en général de démission pour suivre un conjoint qui change de travail, pour harcèlement moral au sein de l'entreprise ou déménagement dans le cadre d'un mariage.Si ce n'est pas le cas, inscrivez-vous tout de même immédiatement à Pôle Emploi. Malgré votre démission, votre dossier sera en effet réétudié au bout de quatre mois. Si vous êtes en mesure de prouver que vous avez activement recherché du travail, Pôle Emploi vous versera une allocation chômage, comme à n'importe quel autre demandeur d'emploi.

Respectez vos obligations

Votre indemnité après démission sera la même que si vous aviez été licencié. Le calcul des Assedic se fera en fonction de votre salaire de référence et de la durée de votre cotisation, à raison d'un jour indemnisé pour un jour travaillé, dans la limite de 24 mois. Attention, le versement de ce droit aux Assedic après démission est soumis aux mêmes obligations que pour les autres demandeurs d'emploi. Vous devrez actualiser votre situation tous les mois, vous rendre aux rendez-vous imposés et répondre aux offres d'emploi qui vous seront éventuellement transmises par Pôle Emploi. Si vous manquez à l'une de ces obligations, Pôle Emploi est en droit de vous radier des listes de demandeurs d'emploi et ne se privera pas de le faire.
Soyez donc vigilant avec ces quelques obligations. Obtenir ce droit après une démission est déjà bien beau, il serait bête d'en perdre le profit par inattention ou suite à un oubli.

Articles de la même catégorie Licenciement

Quels sont mes droits pour la retraite ? (guide pratique)

Quels sont mes droits pour la retraite ? (guide pratique)

La retraite peut se définir comme étant le départ pour un travailleur qui n'a plus les capacités nécessaires pour accomplir ses fonctions, suite à un délai d'âge fixé par la législation en vigueur. Vous souhaitez en savoir davantage sur le statut du retraité, connaître les possibilités de poursuivre votre activité professionnelle ? Retrouvez ici toutes les informations nécessaires pour mieux comprendre.
Comment se déroule une liquidation judiciaire ?

Comment se déroule une liquidation judiciaire ?

La liquidation judiciaire est une procédure collective, elle est pour les entreprises qui sont en cessation des paiements et dont leur redressement n'est pas possible. Cette procédure correspond à ce que l'on dit dans le jargon : le dépôt de bilan. La liquidation judiciaire a trois grandes conséquences sur l'entreprise, le dessaisissement du débiteur, l'arrêt de l'activité et la possible cession.
Dans quels cas peut-on faire un licenciement pour maladie ?

Dans quels cas peut-on faire un licenciement pour maladie ?

Tout salarié dans le privé sait qu’il peut être confronté au licenciement, pour faute grave ou raison économique. Mais, savent-ils également que la maladie et le licenciement ne sont pas incompatibles ? Même si l’état de santé ou le handicap ne peuvent être des motifs de renvoi, l’entreprise peut, dans certains cas particuliers, licencier son salarié. Quels sont-ils ? A quelles indemnités aura droit le salarié ?