Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment profiter des avantages de la loi Périssol et les stratégies de déclarations des revenus ?

Grâce à la loi Périssol, les particuliers qui ont acheté un logement neuf destiné à la location vont pouvoir amortir leur investissement jusqu'à 80% du montant de l'acquisition. Pour pouvoir en profiter, il faut respecter certaines conditions. Dans cet article, nous allons expliquer comment profiter des avantages de cette loi.

Comment fonctionne cette loi ?

Ce dispositif Périssol est très intéressant, car il permet d'amortir le prix du logement que vous avez acheté, mais des conditions sont à respecter. Il faut absolument pendant un maximum de 24 ans et un minimum de 9 ans louer le bien en continu. Cette période correspond à la période d'amortissement, si cela n'est pas respecté, vous risquerez la reprise d'impôt. Dans les quatre premières années, l'acheteur peut déduire de 10% du prix du logement, dans les cinq années qui suivent, l'amortissement est limité à 2%. Le bailleur a tout à fait le droit de demander des poursuites de la convention pendant 15 ans et l'amortissement sera de 2% chaque année.

Les stratégies pour la déclaration de revenus.

La somme de l'amortissement est enlevée du revenu foncier et ce déficit qui est créé peut être réduit du revenu imposable, et ce, chaque année. La somme qui peut être déduite peut atteindre 15300€ (prix constatés en juin 2011). Si le déficit est supérieur, alors le montant de l'amortissement et les intérêts de l'emprunt sont reportés sur la déclaration de revenus fonciers des 10 années précédentes. L'intérêt de cette loi Périssol est de créer un déficit foncier. Pour cela, il est préférable d'acheter le logement à crédit, ainsi, sur toute la durée de l'amortissement Périssol, vous cumulez les déductions de l'acquisition et des intérêts. Il existe un prêt très intéressant à aborder, c'est le prêt in fine, ce prêt consiste à ne rembourser que les intérêts et le montant est versé en fin de crédit. Vous pouvez simuler ce prêt sur Pret-in-fine.com.

Les obligations et les exceptions

Il y a aussi des obligations à tenir. Vous devez obligatoirement louer votre logement en continu pendant 9 ans au minimum. Vous ne pourrez pas non plus le vendre pendant cette période, sinon vous devrez vous acquitter du remboursement des économies d'impôts que vous avez réalisées. Il existe cependant des exceptions à prendre en compte par exemple si le conjoint ou le bailleur décède, en cas d'invalidité ou si l'une des deux personnes se retrouve au chômage.

Articles de la même catégorie Fiscalité

La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

La cote des timbres : comment connaître la valeur de sa collection ?

Le terme "philatéliste" désigne une personne dont la passion est de collectionner les timbres-poste. Evidemment, chaque collectionneur est amené, un jour ou l'autre, à se demander à combien sa collection pourrait être estimée. Ce travail peut se faire à la maison, ou bien avec les conseils d'un expert ou d'un marchand de timbres.
Calcul plus value immobilière : les conseils

Calcul plus value immobilière : les conseils

Un placement immobilier constitue un bon investissement dans le temps. Mais attention lors de la revente du bien : plus value et imposition vous guettent si vous êtes propriétaire d'une résidence secondaire. Une simulation de placement en achat et revente, une bonne connaissance des abattements et exonérations en vigueur, vous permettront de protéger votre épargne investie de quelques indésirables impôts.
Rachat de crédit pour interdits bancaires

Rachat de crédit pour interdits bancaires

L'interdiction bancaire consiste à priver une personne de l’émission de chèques. Cette dernière continue à posséder un compte bancaire, mais celui-ci fonctionnera de manière restreinte. Si vous avez des crédits en cours et que vous êtes fiché interdit bancaire par la Banque de France, il sera difficile de trouver des solutions pour alléger vos mensualités. Toutefois, il existe la possibilité du rachat de crédit.
Aspects fiscaux et avantages de l'amortissement dérogatoire

Aspects fiscaux et avantages de l'amortissement dérogatoire

Les amortissements prennent en compte des dépréciations certaines. C'est une technique fiscale qui consiste à réduire du revenu brut une somme destinée à compenser la dépréciation d'un élément d'actif découlant de l'usure ou de la péremption. L'amortissement dérogatoire, ou amortissement dégressif, permet de prendre en compte les pertes de valeurs durant les premières années de son acquisition.