Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Comment lutter contre la fraude fiscale ?

« La fraude est à l'impôt ce que l'ombre est à l'homme » disait Georges Pompidou. Ainsi, les grandes puissances économiques mondiales unissent leur force pour faire face à la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale.

Qu'est-ce que la fraude fiscale ?

Selon A. Margairaz : « il y a fraude lorsqu'on applique des procédés permettant d'échapper à un impôt alors que le législateur n'avait pas prévu d'échappatoire ». Il faut donc une intention frauduleuse. La fraude fiscale ferait perdre chaque année environ 40 milliards d'euros à l'État français. C'est pourquoi la lutte contre cette fraude est une des priorités de l'État.

Quelles sont les sanctions encourues pour fraude fiscale ?

La répression est engagée par une plainte déposée par l'administration après avis conforme de la Commission des infractions fiscales (la CIF). La fraude fiscale se prescrit par 3 ans à compter de l'infraction. Les sanctions encourues sont : - des pénalités et amendes pouvant aller jusqu'à 75 000 € ;
- des sanctions pénales, dont une peine de prison pouvant aller, jusque 5 ans ;
- des sanctions complémentaires ou accessoires, la perte des droits civiques par exemple.

Les outils de lutte contre la fraude fiscale

Au niveau international Les pays du G 20 se sont engagés à lutter contre la fraude fiscale. En effet, en avril 2009, ils ont érigé au rang de priorité la lutte contre la fraude et l'évasion fiscale. Ainsi, les pays ont signé des accords notamment en matière d'échange de renseignements fiscaux. Les états se sont également engagés à sanctionner les pays ne respectant pas les standards de transparence fiscale. Au niveau communautaire L'Union Européenne intervient principalement en matière de fraude fiscale à la TVA. Le réseau Eurofisc a été mis en place, ce réseau assure une mise en place d'alerte précoce, une coordination des informations et une collaboration entre les différentes autorités européennes. Au niveau national La lutte contre la fraude fiscale en France est caractérisée par deux procédures : « La procédure d'examen contradictoire de la situation fiscale personnelle » et « La procédure de vérification de comptabilité » La première touchant les personnes physiques, la seconde les personnes morales. Ainsi, l'administration dispose de large pouvoir pour effectuer des recherches quant aux déclarations des contribuables. De plus, la France a mis en place divers outils de lutte contre la fraude fiscale, notamment l'obligation du banquier de déclarer les opérations douteuses, ou encore les ETNC (État ou territoire non coopératif) inscrits dans la loi de finances rectificative de 2009.

Articles de la même catégorie Fiscalité

Contester une amende : comment faire ?

Contester une amende : comment faire ?

Il peut arriver que quand on reçoit un procès-verbal (PV), on veuille contester cette contravention, mais on ne sait pas toujours comment il faut faire. Nous verrons dans cet article, des solutions pour avoir la possibilité de contester une contravention, en fonction de chaque contravention.
Comment calculer des frais de notaire ? (immobilier)

Comment calculer des frais de notaire ? (immobilier)

Les frais de notaire, dans le cas d'une acquisition d'un bien immobilier, peuvent paraître confus lorsqu'on ne connaît pas leurs détails. Ils peuvent être estimés sur le site internet des notaires de France, par des agents immobiliers, mais les calculs les plus fiables seront faits par votre notaire lors d'un rendez-vous.
Comment obtenir un crédit d'impôt ?

Comment obtenir un crédit d'impôt ?

Plusieurs dépenses réalisées dans votre résidence principale ouvrent droit à un crédit d'impôt de développement durable, de l'aide à la personne et des intérêt d'emprunt. Les frais de garde pour enfants, d'employés de maison, les prêts étudiant ainsi que la prime pour l'emploi sont aussi déductibles au titre de ces réductions.
Tout savoir sur la création d'une societé offshore

Tout savoir sur la création d'une societé offshore

Créer une entreprise dans un état à fiscalité avantageuse (offshore) n’est pas très alambiqué. Il est faisable de la mettre en place à peu de frais. Néanmoins, il ne faut pas pour autant faire n’importe quoi, pour n’importe quelle activité, car même si la société est domiciliée à l'étranger elle pourra être passible des impôts français.