Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Analyse et critique du film La petite Jérusalem de Karim Albou

Karin Albou a réalisé son premier film La Petite Jérusalem en 2004. Son scénario a été réalisé par elle-même, à partir de ses connaissances. Deux sœurs de religion juive qui sont opposées par leur désir, partent avec leur certitudes pour finalement les perdre. Au-delà des doutes, on entre dans leur monde avec pudeur et sensualité.

L'origine de La Petite Jérusalem

La réalisatrice Karin Albou La Petite Jérusalem est le premier long métrage français sorti en 2004 de Karin Albou , jeune cinéaste qui a étudié tout d’abord la danse, l’hébreu, la littérature française et arabe avant de se lancer dans le cinéma. Partant de son savoir intellectuel et de ses années d’adolescences faites d‘illusion de la passion amoureuse, elle écrit La Petite Jérusalem. L'écriture Lors de son écriture, deux personnages, Laura et Mathilde qui sont deux sœurs, apparaissent dès le départ comme une évidence. Face au désir, elles se différencient par leur façon de procédé : le discours religieux pour l’une et la pensée pour l’autre.

L'histoire

L'origine de La Petite Jérusalem On appelle La Petite Jérusalem, un quartier de Sarcelles en banlieue parisienne, où de nombreux juifs ont émigrés. Les deux sœurs Les études passionnantes de philosophie, mais aussi l’éducation religieuse apportent à Laura, âgée de 18 ans, une vision totalement différente du monde que ne partage pas sa sœur Mathilde. Mathilde, mariée et mère, suit la tradition ancestrale de la religion juive et décide de partir pour Israël à la suite de l’agression de son mari. Les deux femmes partent avec des certitudes et entre dans un questionnement.

Les deux femmes

Le point de vue de chacune des deux femmes Le film nous fait part d’une rare intimité, tout en respectant les traditions. On y voit une femme, jeune, prise entre sa morale et ses désirs et qui essaie d’imposer son point de vue à travers la philosophie puis par l’amour dans une famille juive où la religion est primordiale. Un film où deux femmes se posent des questions sur la loi et où elles vont perdre leurs certitudes pour enfin manifester leur sens de la liberté et du désir. Un film remarquable accompagné de belles performances la petite Jerusalem film Un film dramatique qui ne nous impose rien où on entre dans un monde troublant de femmes avec pudeur et sensualité. On peut noter la performance des deux comédiennes, faite par Elsa Zylberstein et Fanny Valette, qui est remarquable. De même, ce film a reçu de nombreuses récompenses.

Articles de la même catégorie Cinéma

Les sites sur les dernières sorties cinéma et les critiques de films

Les sites sur les dernières sorties cinéma et les critiques de films

Cet article vous donnera une liste non exhaustive de sites web consacrés aux actualités du cinéma et qui proposent des films récents à voir sur DVD ou au cinéma tout en donnant les derniers news du cinéma et en vous informant sur l'actualité de films.
Analyse et critique du film Le dahlia noir

Analyse et critique du film Le dahlia noir

Le film "Le dahlia noir" est un film de Brian de Palma, sorti au cinéma le 8 novembre 2006. Son titre original est "The black dahlia". "Le dahlia noir" est un film qui dure pendant 2 heures et qui est interdit aux moins de 12 ans. Il a reçu un prix au Hollywood Film Festival 2006 et a eu droit à 5 nominations dans plusieurs festivals.
Comment réaliser un film amateur à petit budget ?

Comment réaliser un film amateur à petit budget ?

Il existe chaque année des milliers de films qui sont tournés. Certains coûtent des millions d'€ à produire avec des effets spéciaux énormes, mais d'autres se basent sur un scénario original, et se déroule dans le même décor, tout au long du film. Voici quelques conseils pour réaliser un film amateur avec peu d'argent, et un nouveau concept.
Michel Constantin : biographie

Michel Constantin : biographie

Cet article parle de Michel Constantin, acteur français, de ses premiers pas, ses origines,à sa carrière cinématographique et télévisée, du petit Russo-polonais à la "grande gueule" que l'on appréciait. Un acteur qui jouait souvent des seconds rôles dans les films dans lesquels il participait, une carrière au cinéma incroyable.