• Cinéma & TV
  • Musique
  • Loisirs & Culture
  • Déco & Cuisine
  • Mode & Beauté
  • People
  • High Tech
  • Business
  • Sport

Tout savoir sur le permis de conduire algérien

Le permis de conduire algérien est réputé pour être plus facile à obtenir que son homologue français. Cet article vous dira tout sur son obtention, mais aussi sur la possibilité de l'échanger contre un permis français.

Par
Tout savoir sur le permis de conduire algérien

Obtenir son permis en Algérie

L'examen permettant d'obtenir le permis de conduire en Algérie ressemble dans les grandes lignes à l'examen français. On remarquera une différence de taille, le prix, il varie suivant l'auto-école de 100 à 250€ (prix constatés en aout 2011).

Compter 70€ pour l'inscription, 5€ pour l'examen et 5€ par heure de conduite supplémentaire.

L'examen du code de la route se caractérise par une succession de questions posées par l'ingénieur (l'examinateur).

La durée de l'examen du code est d'environ 10 minutes et contrairement à l'examen français il n'y a pas un nombre limité de fautes autorisées. En effet, une seule question peut être éliminatoire si elle est jugée importante alors qu'il est possible de donner la mauvaise réponse à 10 questions si elles ne sont que secondaires.

Dernier point à soulever l'examen se déroule à l'oral seul avec l'examinateur. Le permis algérien peut être obtenu en deux mois si chaque examen est réussi du premier coup.

Après différentes polémiques sur le permis Algérien la réforme de 2008 oblige de patienter un mois entre deux examens, l'objectif étant d'augmenter le nombre d'heures dispensées par les moniteurs. Cette réforme survient en conséquence d'un nombre trop important d'accidents sur les routes algériennes.

Validité du permis algérien en France

La validité d'un permis étranger en France est limitée à une année à compter de la date de domiciliation sur le territoire français.

En outre, le permis acquis en Algérie ne doit pas faire l'objet d'une suspension ou d'une annulation de permis sur le territoire Algérien, enfin, il doit être rédigé en français si ce n'est pas le cas vous devez posséder une traduction officielle.

L'année écoulée, vous serez dans l'obligation de repasser l'examen en France. Il reste néanmoins possible de demander l'échange de son permis de conduire algérien pour un permis français sans avoir à repasser un examen selon l'article R222-3. Cette demande doit se faire auprès de la préfecture de son domicile.

À la vue de ces éléments, certains peuvent trouver avantageux financièrement de passer son permis en Algérie, noter cependant que pour réaliser la demande d'échange de permis contre un permis français vous devrez justifier d'avoir résidé six mois en Algérie (bulletins de salaire, attestation de résidence, etc.).

Pour rappel la conduite sans permis de conduire en cours de validité est passible d'un an d'emprisonnement et de 15000€ d'amende.

  • Tout savoir sur le permis de conduire algérien
  • Pause
  • Lecture
  • 1 sur 1