• Cinéma & TV
  • Musique
  • Loisirs & Culture
  • Déco & Cuisine
  • Mode & Beauté
  • People
  • High Tech
  • Business
  • Sport

La pensée sauvage : présentation, indications et utilisations

Autrefois utilisée pour soigner les maladies de peau, la pensée sauvage est de plus en plus utilisée, pour soulager d'autres maux. Outre ses vertus dermatologiques, on lui confère le pouvoir de soigner, bien d'autres parties du corps. Découvrez cette jolie fleur, les bienfaits qu'elle procure et la manière de l'utiliser, pour soulager en usage externe ou interne.

Par Nathalie B.
La pensée sauvage : présentation, indications et utilisations

La présentation de la pensée sauvage

%%% Appartenant à la famille des violettes, son nom latin est "Viola tricolore" que l'on peut traduire, par violette tricolore.

Modeste et glorieuse, la pensée sauvage est considérée dans la symbolique médiévale, comme la "Fleur de la Trinité", faisant référence à ses trois couleurs, or pour le Père, blanc pour le fils et violet pour le Saint-Esprit.

Les propriétés, les indications

Les propriétés :

Dépurative
La partie supérieure de la fleur, riche en saponosides et flavonoïdes, lui confère des propriétés diurétiques et dépuratives, en favorisant l'élimination hépatique et rénale des toxines.

Améliore le transit intestinal et laxative

Pouvant absorber une grande quantité d'eau, elle améliore le transit intestinal.
Légèrement laxative, elle régule la sphère, lors de constipation fonctionnelle légère.

Antioxydant

La présence de vitamine E confère à cette plante un pouvoir antioxydant.

Les problèmes cutanés

Le salicylate de méthyle présent dans la fleur traite les peaux grasses en usage externe.
La présence de tanins astringents contribue à freiner la production de sébum.
L'action dépurative de la plante au niveau de la peau est souvent complétée par l'extrait de Bardane.

Anti-inflammatoire

La pensée sauvage, prise en infusion ou en gélules, soulage efficacement les rhumatismes. Elle est également recommandée contre les phlébites et les hémorroïdes.

Antiprurigineuse

Elle soulage le prurit, désordre dans le fonctionnement des nerfs cutanés, provoquant des démangeaisons.

Antiallergique

Connue pour être antiallergique, la pensée sauvage est souvent prescrite par les phytothérapeutes comme antihistaminique.

Les indications

  • Acné.
  • Eczéma - dartres.
  • Impétigo et autres dermatoses.
  • Constipation.
  • Rhumatisme.
  • Affections de la vessie et des reins.
  • Goutte.
  • Asthme.

La pensée sauvage : mode d'emploi

L'usage interne

Tisane de pensée sauvage
Faites bouillir 10mn 30 à 40g de fleurs séchées, pour 1l d’eau. Laisser infuser.
Buvez-en 3 tasses par jour, éloignées des repas.

En décoction légère
Laissez tremper à froid 5 à 10g de fleurs séchées, pour 1l d’eau pendant 5mn.
Portez à ébullition et laissez infuser 10mn.
Buvez 3 à 4 tasses par jour, entre les repas

l'usage externe

Utilisez l'infusion ou la décoction, pour nettoyer la peau. En cas de dermatose, appliquez-les en compresses.

Une remarque importante L'infusion de pensée sauvage donne aux urines une odeur fétide tout à fait normale.
Évitez toutefois d'en donner aux jeunes enfants, pour éviter tout risque, à haute dose d'éruptions cutanées. Pour la femme enceinte ou qui allaite, il est préférable de demander conseil.

  • La pensée sauvage : présentation, indications et utilisations
  • Pause
  • Lecture
  • 1 sur 1